Coronavirus en Belgique: toujours des rayons vides, sommes-nous en rupture de stock pour certains produits?

Coronavirus en Belgique: toujours des rayons vides, sommes-nous en rupture de stock pour certains produits?

Plus d'infos sur CORONAVIRUS

Le coronavirus en Belgique a entraîné la mise en application de mesures de confinement qui a provoqué une ruée irrationnelle vers les supermarchés au début lors de l'annonce du confinement. Près de deux semaines plus tard, de nombreux clients s'inquiètent de voir encore et toujours des rayons vides dans les supermarchés.

Cela fait maintenant 3 jours que vous recherchez désespérément des oeufs, de la farine, ou encore du papier toilette dans les rayons du magasin près de chez vous ? C'est le cas de Mickaël. "Après 3 visites dans ce magasin, les rayons restent vides alors que le 'rush' est passé et que l'employé m'assure que les clients se sont calmés dans leurs courses", nous raconte-t-il via le bouton orange Alertez-nous. D'autres se demandent même s'il faut encore croire les magasins qui assurent depuis des semaines qu'aucune rupture de stock n'est à craindre. "Dans les supermarchés, les rayons sont toujours vides après plus d'une semaine. Faut-il encore croire qu’en effet il y a suffisamment de stock ? Ou est-ce une info manipulée ?" s'interroge Mark.

> CORONAVIRUS BELGIQUE: consultez les dernières infos

Faut-il crier au loup ?

Nous avons contacté les principales grandes enseignes d'alimentation du pays. Alors même qu'elles ont dû faire face à des courses intensives, des files interminables de clients, et des razzias dans certains rayons essentiels comme ceux des pâtes ou de papier toilette, les 4 enseignes contactées assurent qu'il n'y a aucune rupture de stock à l'heure actuelle. 

Mieux, elles nous affirment toutes qu'aucune rupture de stock n'aura lieu. "Nos fournisseurs nous ont tous garanti un approvisionnement en continu", nous indique Delhaize. Quant à Colruyt, la marque se veut également rassurante : "Il n'y a aucune rupture de stock à prévoir dans les prochaines semaines, même dans les prochains mois."

Prenons un troisième exemple avec Carrefour. La marque assure qu'il y a "aucun problème de stock. Il n'y a pas de souci à se faire, pour les clients."

Enfin, chez Aldi, aucune rupture de stock n'est à prévoir non plus : "Il n’y a aucun problème au niveau des stocks. Nos dépôts sont bien remplis et nous n’y voyons aucun problème pour les jours à venir."

Pourquoi les rayons sont-ils vides ?

Les magasins nous le martèlent depuis le début de la crise du coronavirus en Belgique : ils ne craignent aucune rupture de stock. Pourquoi alors les clients se retrouvent confrontés à des rayons vides. Vous vous êtes peut-être posé la question alors que vous recherchiez un paquet de farine, ou de riz dans certains magasins. Voici la réponse. "Si des produits manquent parfois en rayon dans certains magasins, c'est que les collaborateurs n'ont pas encore eu le temps de procéder au réapprovisionnement", nous dit Carrefour. "Certains produits continuent à être très recherchés par les consommateurs." Les fameux riz, pâtes, farine et papier toilette.

Delhaize précise : "C'est compliqué pour nos fournisseurs aussi, car on leur demande d'augmenter leur volume de production."

Concrètement, un magasin va commander des produits chez des fournisseurs. Ces fournisseurs vont ensuite livrer le magasin, via ses entrepôts. Dans ces mêmes entrepôts, des produits sont stockés afin d'être envoyés dans différents magasins du pays. Ces magasins réceptionnent les produits et doivent ensuite eux-mêmes les stocker. Petit à petit, ces stocks vont servir à réapprovisionner le magasin (réassort), grâce aux employés qui remplissent les rayons. 

Les gens ne doivent pas stocker

Tout ce processus prend davantage de temps lorsqu'il s'agit de réapprovisionner des rayons vidés plus rapidement que prévu. "Le problème est qu’on a le même nombre de camion qu’avant pour transporter beaucoup plus de marchandises", complète Delhaize. "On a envoyé des camions supplémentaires, mais même comme ça c’est plus lent que d’habitude. On envoie petit à petit car ce n’est pas possible d'envoyer toutes les marchandises d’un coup."

Même son de cloche du côté de Aldi. "Si les clients remarquent encore quelques articles manquants, c’est uniquement une question de temps", indique la marque. "Il faut savoir que nos différents services ont étés fortement sollicités ces dernières semaines et que nous avons connus une période très chargée. En magasin, il faut tout simplement laisser le temps de réapprovisionner les rayons. Des livraisons sont effectuées chaque jour, mais certains produits sont encore très demandés."

Les magasins doivent s'adapter petit à petit, mais les conséquences des achats trop volumineux des clients se font encore ressentir. "Les gens ne doivent pas stocker", conclut Delhaize. "Ils doivent acheter uniquement les produits nécessaires, sinon ils se retrouveront encore face à des rayons vides."

Moins de rush dans les magasins

Ainsi, les magasins sont vides parce que remplir les rayons demande plus de temps, plus de marchandises, et plus de main d'oeuvre que d'habitude. Tout simplement parce que les achats se sont fait plus nombreux et plus importants que dans une période normale. 

> Faut-il modifier les horaires d'ouverture des supermarchés ?

La bonne nouvelle est que la période intense d'achats de paniques dans les magasins semble s'être atténuée, par rapport aux semaines précédentes. Par téléphone, Delhaize, Carrefour et Colruyt nous confirment en tout cas qu'ils notent une baisse d'achat et une baisse de fréquentation de leurs supermarchés. Les stocks devraient donc progressivement revenir à la normale, le temps que le processus rattrape son retard. 

> CORONAVIRUS BELGIQUE: CARTES de répartition par province, âge et sexe

> CORONAVIRUS SYMPTÔMES: voici les signes qui montrent que vous pourriez avoir le Covid-19

RTL INFO

A lire aussi

Coronavirus en Belgique: les tests vont être destinés en priorité au personnel médical Coronavirus en Belgique: la Croix-Rouge a un besoin urgent de dons pour la protection de son personnel en 1e ligne Coronavirus en Belgique: voici l'évolution du nombre de gens hospitalisés, en soins intensifs ou sortis guéris

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?