Coronavirus en Belgique - "Vous risquez la prison": un énorme avertissement lancé à ceux qui défient le confinement

Plus d'infos sur CORONAVIRUS

Les règles en vigueur concernant le confinement doivent être respectées. La police est mobilisée et le procureur du Roi de Bruxelles a décidé de durcir le ton pour démotiver ceux qui prennent ces règles à la légère.

Le confinement n'est pas encore respecté partout. Certaines personnes continuent de braver les interdits et favorisent ainsi la propagation du coronavirus. Des comportements qui retardent l'échéance de ces règles difficiles. Pour freiner ces comportements, les autorités ont décidé de sanctionner durement les contrevenants.

"Trois types d'infractions sont aujourd'hui concernés: l'interdiction de déplacement, de rassemblement et la fermeture des commerces. Ce sont ses points là qui sont vérifiés en priorité", explique Jean-Marc Meilleur, procureur du Roi de Bruxelles, dans le RTL INFO Bienvenue. 

Ceux qui seraient tentés de défier le confinement s'exposent d'ailleurs à de lourdes sanctions, y compris pénales. "Des sanctions pénales sont prévues dans l'arrêté ministériel", affirme le procureur du Roi. "Elles vont jusqu'à 3 mois d'emprisonnement et 4.000 euros d'amende. Il faut savoir que certains comportements comme cracher sur quelqu'un ou faire croire que l'on est porteur sont des infractions de droit commun qui peuvent aller jusqu'à 2 ans de prison et qui pourraient, selon les circonstances, faire l'objet d'un mandat d'arrêt. On peut donc aller jusqu'à des sanctions relativement lourdes", détaille-t-il ensuite.

Après la communication, la police a décidé d'opter pour une approche plus dissuasive. "Il y a des dispositions administratives et si ça ne fonctionne pas, le pouvoir judiciaire prendre son rôle à coeur. S'il faut des sanctions fortes, il y aura des sanctions fortes", assure Jean-Marc Meilleur.

Mais certains policiers estiment qu'ils souffrent d'un manque de clarté dans les consignes à faire respecter. Un avis partagé par le procureur du Roi de Bruxelles, qui donne cependant un conseil pour mieux s'y retrouver. "Il y aura peut-être besoin de préciser certaines règles pour les rendre plus claires", estime-t-il. "Il faut voir l'esprit qu'il y a derrière ces arrêtés et ce dernier est simple: éviter les contacts sociaux trop proches et éviter la propagation du virus. Il faut éviter tout comportement qui aille dans le sens de la propagation", détaille-t-il par la suite.

Ne pas respecter les règles actuelles n'a d'intérêt pour personne. Plus nombreux seront ceux qui violent ces règles, plus longue sera l'attente d'un retour à la normale.  

> CORONAVIRUS BELGIQUE: consultez les dernières infos

> CORONAVIRUS SYMPTÔMES: voici les signes qui montrent que vous pourriez avoir le Covid-19

> CORONAVIRUS BELGIQUE: CARTES de répartition par province, âge et sexe

RTL Info

A lire aussi

Coronavirus en Belgique: voici LA CARTE de répartition des cas confirmés par commune Coronavirus en Belgique: l'inspecteur Bertrand Caroy fustige le comportement très imprudent de certains automobilistes (vidéo) Coronavirus: pour les syndicats des médecins, les règles de l'OMS ne sont pas respectées en Belgique Coronavirus: un prototype de respirateur artificiel de l'UCLouvain a été testé avec succès Coronavirus en Belgique - Augmentation des appels aux services de télé-accueil: "Les personnes anxieuses à la base le sont d'autant plus" Coronavirus en Belgique: pourquoi les supermarchés vous obligent à utiliser un caddie? Report de remboursement de crédits à cause du coronavirus en Belgique: les banques vont-elles réclamer des frais de dossier?

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?