Une vidéo montre des policiers violemment agressés à Anderlecht: "Des collègues n'osent plus intervenir dans certains endroits"

Une vidéo partagée par le Syndicat Libre de la fonction publique montre la violence dont font régulièrement l'objet les policiers.

Le Syndicat Libre de la Fonction publique (SLFP) Police a partagé mercredi soir une vidéo témoignant de violences contre des policiers en mission dans la commune bruxelloise d'Anderlecht.

Une enquête ouverte

Mercredi, il était 20h30, chaussée de Mons, quand une patrouille a interpellé et immobilisé un individu en fuite. Autour d’eux, énormément d’agitation. Des cris et des insultes. Rapidement, la tension est montée. Les deux policiers étaient en difficulté. Un premier coup de pied a été donné, une claque puis un violent coup porté au visage du second policier. Ce policier a eu du mal à reprendre ses esprits. Son nez est fracturé.

"Une enquête est ouverte par rapport à des coups et blessures contre des agents de police. Compte tenu des images qu'on peut avoir, on peut espérer identifier rapidement les suspects et les interpeller", indique Denis Goeman, le porte-parole du parquet de Bruxelles.

Une agression qui intervient 6 semaines après d’autres émeutes dans la commune. De manière anonyme, deux policiers qui travaillent dans la zone nous donnent leur ressenti... plutôt alarmant. "Physiquement ça peut arriver, mais verbalement ça devient coutumier", confie Eric, un policier. "On a l'impression qu'on laisse la police à l'abandon", ajoute Hakim, un autre policier. Certains quartiers sont même évités par les patrouilles. "Il y a des policiers qui n'osent même plus intervenir, et qui évitent certains quartiers", poursuit Eric.

Les auteurs de coups portés au policier risquent une peine de 4 ans de prison.

Nous savons que ce n'est pas une commune facile

Le bourgmestre d'Anderlecht Fabrice Cumps (PS) reconnaît que ce n'est pas toujours facile pour la police d'intervenir dans sa commune. Il défend la police et souligne qu'elle suit les instructions visant à combattre les délits sur le territoire anderlechtois.

Les commerçants situés chaussée de Mons, où se déroule la vidéo, et dans les environs, se sont plaints à la police et auprès des autorités communales du nombre croissant de vols à l'étalage. Le bourgmestre a donc donné instruction à la police, il y a quelques jours, d'envisager des contrôles plus sévères afin d'identifier les voleurs. "Lors de l'intervention (filmée par un amateur, NDLR), cette instruction a été suivie et la police a tenté d'intercepter des voleurs. Nous savons que ce n'est pas une commune facile. Je me suis immédiatement informé de l'état de santé des policiers", a indiqué jeudi le bourgmestre.

Lors d'un précédent incident impliquant forces de l'ordre et riverains, qui avait conduit au décès d'un jeune de 19 ans, le secrétaire d'État bruxellois Pascal Smet s'était interrogé sur la nécessité de tels contrôles policiers. "Il ne faut pas tomber dans la caricature et affirmer que police et jeunes sont en guerre. Il ne faut pas faire des généralisations avec les jeunes", estime M. Cumps. Aucune solution toute faite n'existe, mais le soutien des autorités fédérales envers les différentes zones de police est une nouvelle fois sollicité. "C'est surtout le gouvernement fédéral qui peut faire plus et financer de manière correcte les zones de polices. Le financement actuel ne correspond plus depuis longtemps au contexte actuel", commente le bourgmestre d'Anderlecht.

Arnaud Gabriel et Elisabeth Wouters

A lire aussi

Anderlecht: l'individu qui a volé une arme de police lors des émeutes s'est rendu Coups de feu lors d'un affrontement entre bandes à Anderlecht: un suspect arrêté pour tentative de meurtre Anderlecht: le jeune homme qui a volé une arme de police lors des émeutes a été placé sous mandat d'arrêt Pas de garderie pour leur fils autiste de 4 ans: ce couple d'Anderlecht doit épuiser tous ses jours de congé Violences contre des policiers à Anderlecht: le ministre donne son accord à une demande de renfort Violences contre des policiers à Anderlecht: un deuxième suspect mis sous mandat (vidéo) Bruxelles: un homme entre la vie et la mort après avoir été poignardé dans le métro

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?