À Bruxelles, les forains manifestent ce vendredi: "Une injustice flagrante, tous les autres peuvent travailler et pas nous"

Plus d'infos sur CORONAVIRUS

Après l'annulation de la Foire du midi annoncée par la Ville de Bruxelles, la colère monte du côté des forains. Ils ont rendez-vous ce vendredi matin avec le ministre des Classes moyennes et des Indépendants Denis Ducarme ce matin. "On va demander d'avoir des aides supplémentaires. On a le droit passerelle mais malheureusement il ne nous permet pas de rembourser tous nos crédits et frais que nous avons" explique le président des Forains bruxellois Patrick De Corte.

"On ne sait plus pratiquer nos métiers, on ne sait plus travailler. Nous allons demander de l'aide, ce n'est pas dans nos habitudes. Nous, ce qu'on veut c'est pouvoir pratiquer nos métiers. Combien de temps ça va durer, on n'en sait rien. Tous les jeunes et les moins jeunes forains n'en peuvent plus, ils ne savent plus rembourser leurs prêts, ils ont la corde au cou", ajoute-t-il.

Rassemblement et manifestation

La rencontre avec le ministre est accompagnée d'une manifestation. Environ 300 véhicules de forains, selon une première estimation de la police de Bruxelles-Ixelles, se sont rassemblés à compter de 08h00 sur le parking C du plateau du Heysel. Le cortège a démarré vers 09h45. Ils se trouvent sur la petite ceinture depuis 11h00 environ, ce qui provoque d'importants ralentissements. "C'est un cortège de quelques kilomètres de long", souligne Ilse Van de keere, porte-parole de la police de Bruxelles-Ixelles. "Les automobilistes aux alentours sont donc confrontés à un cortège impressionnant".

Une fois le tour de la petite ceinture terminé, les forains retourneront à leur point de départ pour maximum 15h00 en passant par le boulevard du roi Albert II et le boulevard Simon Bolivar. La porte-parole de la Stib Françoise Ledune remarque que les voies empruntées par les véhicules des forains sont largement desservies par le métro: "La circulation en souterrain n'est pas du tout impactée. Par contre, le réseau de surface est fortement perturbé sur l'itinéraire (emprunté par les forains)". Il y a notamment eu des limitations sur les lignes le long du parcours. Les perturbations sont limitées aux environs de la manifestation. Il n'y a pas d'effet de contagion sur le reste du réseau.

La foire c'est du plaisir, pas de la bagarre

Jim Bodet, un jeune forain de la foire du Midi et l'un des organisateurs de l'action, assure qu'il n'y aura pas de casse car l'adhésion du public est importante pour les forains. "La foire c'est du plaisir, pas de la bagarre. On veut garder cette image-là", indique-t-il. Il ajoute que cette manifestation vise à faire entendre les difficultés du secteur. "C'est la 3e année de mon attraction. C'est un gros investissement pour moi. D'autres jeunes comme moi ont investi de l'argent dans des attractions et ils ne peuvent pas ouvrir. Les syndicats belges ont pourtant réalisé des protocoles d'hygiène".

Patrick De Corte, le président de l'Union des forains bruxellois, a exprimé son soutien aux jeunes forains de la foire du Midi qui sont à l'initiative de l'organisation de cette manifestation. "Ce n'est pas seulement pour la foire du Midi. C'est une manifestation pour toutes les foires qui sont annulées les unes après les autres. C'est aussi le cas des petites kermesses qui n'attirent pas plus de 200 personnes par jour. C'est un drame pour notre profession. Des forains de Wallonie et de Flandre viendront manifester dans la capitale. Les foires sont fermées, mais pas les marchés ni les parcs d'attraction. Nous sommes discriminés par rapport à eux et c'est cette injustice qui nous fait mal", conclut-il.

À Bruxelles, les forains manifestent ce vendredi:
 À Bruxelles, les forains manifestent ce vendredi:
 À Bruxelles, les forains manifestent ce vendredi:
 ©RTL INFO

"On ne veut pas embêter les gens, assure Patrick De Corte. Ce sera une manifestation gentille accompagnée de la police. On veut se faire un peu remarquer, qu'on parle de nous et qu'ils comprennent nos problèmes. Nous avons beaucoup de chance, le public est derrière nous. Ils comprennent cette injustice flagrante : tous les autres peuvent travailler et nous, nous sommes empêchés de travailler" conclut-il.

À l'issue de leur deuxième réunion avec les syndicats des forains jeudi soir, le bourgmestre Philippe Close et l'échevin des Affaires économiques Fabian Maingain ont annoncé débloquer un demi-million d'euros pour dédommager les forains qui ont déboursé des frais de montage alors que la foire du Midi a finalement été annulée.

RTL INFO avec Agence Belga

A lire aussi

Coronavirus en Belgique: en grandes difficultés financières, les forains se sentent complètement oubliés Les forains déçus de ne pas pouvoir reprendre en même temps que les parcs d'attractions Annulation de la Foire du Midi: après la réunion, les forains restent dépités, "on est en danger de mort" La Ville de Bruxelles débloque un demi-million d'euros pour indemniser les forains

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?