Gros coup de filet dans le milieu criminel à Charleroi: des drogues et des armes découvertes après 6 mois d'enquête

La police locale de Charleroi a réalisé un important coup de filet ce 14 septembre. Une dizaine de perquisitions ont été menées contre un réseau de vente de drogues dures. Des stupéfiants ont été saisis mais aussi des armes et de très nombreuses munitions.

500 g de cannabis, 800 g de cocaïne et près de 3 kg d'héroïne. La section stupéfiants de la police locale de Charleroi a mis la main sur une quantité de drogue importante ce 14 septembre. 13 perquisitions ont été menées simultanément à l'aube dans le grand Charleroi. 60 policiers ont participé à ce coup de filet d'envergure. C'est le résultat de 6 mois d'écoutes et d'enquête. L'opération visait une petite bande locale. 

"Elle est composée d'une dizaine de personnes qui s'adonnent au trafic de cocaïne et d'héroïne et qui a notre grande surprise trempent aussi dans le trafic d'armes", explique un policier. 

11 interpellations

6 fusils d'assaut, 4 armes de poing, de nombreuses munitions et des gilets pare-balles ont été trouvés. L'enquête devra déterminer si l'organisation se livrait aussi au trafic d'armes. 4 véhicules et des montres de luxes ont également été saisis. 18.000 euros ont, dans le même temps, été découverts.

"Pour le moment, il y a eu 11 interpellations. De ces 11 interpellations, 8 personnes ont été présentées par parquet au juge d'instruction. Les auditions sont en cours pour le moment. Déjà deux personnes sont sous mandat d'arrêt et il y en aura probablement d'autres", indique Françoise Cottin, substitute du procureur du Roi. Des personnes déjà connues par les services de police pour trafic de stupéfiants figurent parmi les personnes interpellées. 

Benjamin Samyn, Olivia François et Bruno Spaak

A lire aussi

Pour lutter contre la fracture numérique, une école de Tournai fournit des ordinateurs à ses élèves Un groupe d'individus agresse des agents de la SNCB en gare de Ath Opération anti-trafic de drogues international: 17 interpellations en Belgique, Hollande et Espagne Positifs au coronavirus, près de la moitié des résidents de cette maison de repos de Mouscron sont contraints de déménager

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?