La "plaine de la plage" à Maboge vandalisée avec des 4X4 lors d'une virée nocturne: "Ils ont tout saccagé"

La "plaine de la plage" à Maboge vandalisée avec des 4X4 lors d'une virée nocturne: "Ils ont tout saccagé"

La nuit de vendredi à samedi semble avoir été peu reposante pour certains riverains du hameau de Maboge à La Roche-en-Ardenne dans la province du Luxembourg. Excédée, une habitante a déclenché le bouton orange pour dénoncer, images à l'appui, les dégâts occasionnés par des locataires d’un des gîtes situés à proximité du lieu-dit de "la plage de la plaine". "Vers minuit 45, deux véhicules tout terrain se sont amusés à franchir plusieurs fois l’Ourthe. Ils se sont amusés à faire des "drifts" (soit en français des dérapages contrôlés), sur la plaine de la plage et ont laissé de grosses ornières. Ils ont tout saccagé. Déjà qu’un week-end sur 2, nous devons déplorer des nuisances sonores, mais là, cela en est trop, c’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase", déplore cette Mabogeoise qui assure même envisager de déménager.

Le président du syndicat d’initiative des hauteurs de gorges de l'Ourthe, Francis Toussaint a lui-même constaté des dommages : "Il y a de grosses ornières sur la plaine de la plage". Une plainte sera déposée à la police.

Cet incident lui a été signalé par plusieurs riverains qui ont filmé la scène: "On voit deux 4X4 traverser plusieurs fois l’Ourthe, ce qui est interdit. Les auteurs auraient également été aperçus en train de laver leurs véhicules vers 3 heures du matin", détaille-t-il.

Tous espèrent que les suspects pourront être identifiés et sanctionnés.

Maboge, un lieu de villégiature problématique ?

Du côté des autorités, on tient à relativiser la situation. Le commissaire Lambert en charge de la zone de La Roche, a bien été informé des faits et il nous confirme qu’une plainte devait être déposée ce lundi. Au sujet de la récurrence de ce genre de faits, le commissaire nous confirme que plusieurs plaintes ont été enregistrées à cet endroit pour tapages nocturnes, mais par pour des dégradations: "C’était plutôt des barbecues organisés par des touristes qui faisaient trop de bruits mais ce n'était pas des appels pour des dégradations des lieux. On est vraiment ici devant un fait isolé." 

Même son de cloche chez le bourgmestre, Guy Gilloteaux qui tient à relativiser les faits et les remettre dans leur contexte : "On ne peut que regretter ce type d’infractions évidemment. Mais il faut savoir qu’on est là dans une destination touristique, et que Maboge est un superbe petit village."  Mais de là à dire que Maboge est un endroit problématique? "Non, pas du tout", assure le bourgmestre qui souhaite que les locaux regardent le côté positif de cet été: "Alors qu’on redoutait la saison touristique cet été à cause des mesures sanitaires mises en place pour endiguer la propagation du coronavirus et qu’on craignait de connaître une saison touristique catastrophique, elle a été, au contraire, exceptionnelle. Ne nous plaignons pas de notre été qui a été particulièrement fréquenté. C'était historique. Un vrai succès."

La

La
 
 

Jennifer Lecluse

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?