Régionales: Larcher (LR) demande le maintien en juin

Régionales: Larcher (LR) demande le maintien en juin

Le président LR du Sénat Gérard Larcher demande au Premier ministre le maintien des élections régionales et départementales en juin, dans un courrier consulté vendredi par l'AFP, contrairement à son homologue à l'Assemblée Richard Ferrand qui plaide lui pour un report.

A la suite des recommandations du Conseil scientifique face à la crise sanitaire, le gouvernement a confirmé la semaine dernière qu'il privilégiait "à ce stade" le maintien de ces scrutins les 13 et 20 juin, dates sur lesquelles il a demandé leur avis aux partis et présidents des chambres, notamment.

Dans son courrier à Jean Castex daté de jeudi M. Larcher souligne que la décision du maintien ou non des élections relève de la "responsabilité propre" du Premier ministre. Il fait valoir que "le report d'une élection démocratique ne peut se justifier que par des motifs impérieux, non partisans, faisant l'objet d'un diagnostic partagé".

S'appuyant sur l'avis du Conseil scientifique et sur l'annonce par Emmanuel Macron d'une réouverture des écoles le 26 avril, des collèges et lycées le 7 mai et des lieux de culture à partir de mi-mai, il estime que "le droit de vote, garanti par l'article 3 de la Constitution, doit s'exercer".

"Je demande, en conséquence, que les élections puissent se tenir comme la loi le prévoit en juin prochain dans les conditions de garanties sécuritaires prévues par la loi, renforcées par voie réglementaire ou de circulaire", écrit le président du Sénat.

"Si la situation épidémiologique l'exigeait (...) il nous faudrait réévaluer la situation à la mi-mai", ajoute-t-il.

Le président (LREM) de l'Assemblée nationale Richard Ferrand s'est prononcé pour sa part jeudi en faveur d'un report du scrutin.

Des débats devraient se tenir mardi et mercredi sur la question, respectivement devant l'Assemblée et le Sénat. Ils n'étaient pas officiellement confirmés vendredi matin.

Est annexée au courrier de M. Larcher une liste de propositions complémentaires de la commission des Lois du Sénat pour assurer "le bon déroulement de la campagne et des opérations de vote".

Concernant la campagne, la commission des Lois suggère notamment qu'il "pourrait être envisagé d'autoriser des réunions électorales de plus de 6 personnes", sous réserve du respect d'un protocole sanitaire validé par le Conseil scientifique.

Quant aux modalités de vote, la commission des Lois propose de "créer un véritable service public des procurations", en permettant par exemple le recueil des procurations à domicile par les personnes habilitées.

Allongement des horaires de vote, tenue du scrutin dans des lieux autres que les écoles, comme les gymnases, font partie des autres propositions.

M. Larcher précise dans son courrier avoir partagé sa "réflexion" avec les présidents de groupes politiques du Sénat et les associations représentant les collectivités territoriales.

AFP

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Partager
Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?