Pourquoi il ne faut pas prendre à la légère les chutes des personnes âgées : ce spécialiste répond

Eric Krzeslo, directeur de Medical Intelligent Technologies ( MINTT), a développé une application permettant de faire face au problème des chutes chez les personnes âgées. Une personne de plus de 65 ans sur 3 chute au moins une fois par an.

On se dit souvent : "une chute ça arrive à tout le monde, ce n'est pas si grave". Or, derrière, il se cache quand même pas mal de choses qui peuvent être problématiques pour la santé des gens. 

"Déjà, il y a beaucoup de chutes graves : à peu près une chute sur dix a une conséquence vraiment extrêmement grave comme une fracture ou autre. Mais au-delà de ça, il y a énormément de chutes qui ne sont en fait pas reconnues ou pas analysées par par les soignants. Ce qui est vraiment essentiel dans le la problématique des chutes, c'est de pouvoir analyser et comprendre ce qui s'est passé pour pouvoir réagir, pouvoir prendre en charge le patient au mieux".

Quel genre de mesures peut-on prendre lorsqu'on a compris qu'il y avait un problème ?

"La première chose, c'est vraiment la compréhension des causes de la chute : est-ce que c'est un problème mécanique, est-ce que c'est un problème de déséquilibre, est-ce que c'est une faiblesse ? À partir de là, vraiment, le personnel soignant peut travailler avec les ergothérapeutes, les kinés, les gériatres... pour prendre des mesures de rééducation, changer de médication ou établir un plan de soins"

Changer les habitudes aussi ?

"L'aménagement de de la chambre, donner de bonnes habitudes au personnel sur comment transférer, sortir d'un lit,  se déplacer dans la chambre".

Quelques exercices musculaires sont importants à réaliser ? 

"Il y a vraiment tout l'aspect physique, il y a l'aspect alimentaire évidemment et il y a l'aspect confiance en soi aussi qui est vraiment très important justement. Après une chute, les personnes perdent confiance et donc sont de moins en moins mobiles. Et c'est vraiment essentiel d'entretenir cette indépendance et cette mobilité." 

Vous, dans votre entreprise, vous avez visionnés des centaines d'heures de chutes : quel était l'objectif ? 

On parle beaucoup d'intelligence artificielle ces temps-ci et ici, pour le coup, c'est une vraie application concrète de l'intelligence artificielle qui se base sur plus de 100.000 heures de données analysées, des milliers de ces de chutes réelles analysées. Et donc à partir de là, on a pu développer une solution qui fait la détection, qui analyse et qui permet donc aux soignants d'avoir une bien meilleure prise en charge et compréhension des problématiques des chutes dans leurs institutions. 

on se remet d' une chute quand même généralement ça prend parfois un peu de temps et c' est c' est la patience qui manque aussi en fait c' est c' est un point essentiel c' est que la plupart des chutes sont sans gravité importante donc c' est important de de toutes les documentée de pouvoir joindre les prendre en charge pour éviter les chutes graves qui qui pourraient suivre et on dit aux patients est on va se remettre ça va prendre parfois quelques semaines aussi oui ça peut ça peut être très rapide pour des petits problèmes comme ça peut être long mais l' essentiel c' est vraiment l' information la formation et l' accompagnement bonne efficacité en tout cas merci beaucoup monsieur Chrysler d' être venu en direct pour évoquer justement ce cas des chutes chez les personnes âgées merci et à bientôt

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Partager
Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?