Les prix du gaz et de l'électricité ont bondi ces derniers mois: comment expliquer ces hausses et vont-elles continuer ?

Les prix du gaz et de l'électricité ont bondi ces derniers mois: comment expliquer ces hausses et vont-elles continuer ?

Vous l'avez sans doute constaté. Vos factures de gaz et d'électricité ont augmenté ces derniers mois, après une baisse importante des tarifs en 2020. Comment expliquer ces hausses et que faire pour payer moins cher ?

Les prix de l'énergie s'étaient effondrés au début de la crise sanitaire, mais ils reprennent de la vigueur. Entre fin août 2020 et fin février 2021, les tarifs du gaz naturel ont bondi en moyenne de 46%. Une facture moyenne annuelle est passé de 380 à 1.200 euros. Pour l'électricité, la hausse est de 12%. Ces chiffres sont issus du rapport annuel de la Creg, la commission de régulation de l'énergie.

Deux raisons expliquent ces augmentations. "Une hausse du prix de gaz sur les marchés et une hausse du CO2. Il a flambé en une année, de l’ordre de 20 euros par tonne à plus de 56 euros la tonne", indique Damien Ernst, spécialiste des questions énergétiques à l'Université de Liège, ce mardi matin sur Bel RTL.

Malgré ces hausse, nous ne payons pas notre énergie plus cher qu’il y a deux ans. "En 2020, on a eu une baisse des prix de l’électricité et du gaz naturel conséquente et on constate aujourd’hui que les prix retrouvent leur niveau de 2019", explique Sophie Lenoble, porte-parole de la Creg. 

La France, les Pays-Bas et l’Angleterre paient moins leur électricité au niveau des ménages 

Mais c’est chez nous que la facture d’électricité est quasiment la plus élevée. "Donc à la fois la France, les Pays-Bas et l’Angleterre paient moins leur électricité au niveau des ménages que les ménages belges. Il n’y a que les Allemands qui paient plus cher", révèle la porte-parole. 

Ces augmentations vont-elles continuer ? C’est malheureusement impossible à dire. Et que faire si vous voulez réduire vos factures d'énergie ?  Damien Ernst vous donne quelques conseils. "Pour les gens qui ont un contrat fixe d’un an ou trois ans à bas prix, il faut bien le garder et ne pas se ruer chez un autre fournisseur", révèle le spécialiste. "Ceux qui ont des contrats variables, je n’ai pas vraiment de conseils à leur donner car très peu d’analystes du secteur de l’énergie ont une bonne visibilité sur l’évolution des prix dans les mois à venir. Ne nous leurrons pas, à moyen terme, les prix seront en hausse et je pense qu’entre 2021 et 2025 on peut s’attendre à une croissance des prix d’électricité de l’ordre de 4% par an", ajoute-t-il. 

Olivia François et Vincent Legraive

A lire aussi

Sortie du nucléaire en 2025? Engie Electrabel avance 4 grands projets de centrales au gaz Presque 500.000 Belges bénéficieront d'une facture de gaz et électricité réduite l'an prochain: qui en fera partie?

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Partager
Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?