"Stromae a changé la façon de faire de la musique": Akro évoque l'histoire du rap belge dans le RTL INFO Avec Vous

Le rappeur Akro était l'invité du RTL INFO Avec Vous. Celui qui a connu l'explosion du rap belge avec Starflam en parle en chanson et dans un livre.

Il y a 20 ans sortait "Survivant", l'album-phare de Starflam. Aujourd'hui, le disque ressort en vinyle en édition limitée. "Je trouve que ça a bien vieilli, c'est donc pour ça que je voulais le mettre à l'honneur, confie Akro, membre du groupe, dans le RTL INFO Avec Vous. Cet album a été un moment déclencheur pour ouvrir un certain marché après la première vague de rappeurs qui sont arrivés à l'époque de Benny B, etc. On a eu un beau succès avec un disque de platine, des tournées en France, au Canada, en Suisse. C'est une belle reconnaissance et je trouve qu'il a bien vieilli."

Starflam s'était arrêté, notamment suite à une dispute entre Baloji et les autres membres du groupe. Akro est revenu sur cet événement. "Je n'ai pas de haine vis-à-vis de lui, ce sont des choix. Le problème, c'est que dans un groupe, il y a des egos. Trois albums pour sept personnes en même temps, c'est déjà un challenge qu'on a réussi à atteindre. Il est parti en solo, il fait sa carrière, j'ai aussi fait la mienne. Je pense que quand on construit ensemble et qu'on est une vraie démocratie dans des choix artistiques, il y a un moment où on doit prendre notre élan aussi en solo."

"Déclencheur d'un nouveau style"

Akro vient également de sortir un livre qui s'intitule Rap Game. Il y évoque son enfance, Starflam, sa carrière solo, son activité de manager dans le monde musical… Le rappeur y évoque notamment la "désillusion du business mainstream" qu'a vécue Starflam, "alors que nous, à la base, on a vraiment fait ça pour le kif". Dans son livre, Akro parle aussi de Stromae, avec qui il a "trop peu travaillé". "Avant qu'il n'explose, je l'ai invité sur un freestyle. Evidemment, je n'avais pas de vision et j'aurais pu faire un titre club avec lui, ça m'aurait porté ailleurs et ça aurait été une meilleure collaboration."

Selon lui, Stromae a changé la reconnaissance sur la façon de faire la musique en Belgique. "Il a changé de la façon faire de la musique dans la francophonie et dans le monde. Il a été déclencheur à un moment donné d'un nouveau style. Il est arrivé comme un alien avec ce côté dance et côté culture africaine, et un style aussi au niveau prestance. Il a rouvert le bal et la Belgique, il l'a replacée sur la carte pour d'autres qui ont pu signer derrière. Je pense à Roméo (Elvis), Damso, Angèle… Il y a eu tout un courant de crédibilité qui s'est réinstallé après Stromae."

Sur le plateau, le rappeur confie également comment il aurait vécu la situation actuelle s'il avait 20 ans, comme à l'époque de Starflam. "Je peux comprendre que les jeunes sont un peu en saturation, ils ont besoin de se retrouver, de se sociabiliser et je peux comprendre les réunions dans les parcs etc. Maintenant, on était responsable. Je pense que créativement, on aura trouvé d'autres moyens de continuer à faire de la musique (...) Je ne sais pas vous dire parce que je n'ai pas été dans cette période à ce moment-là."

RTL INFO, avec Olivier Schoonejans

A lire aussi

"Formidable" de Stromae version coronavirus: la reprise puissante d'un humoriste bruxellois (vidéo) Stromae et Coralie Barbier dévoilent un vieux souvenir: les fans s'emballent Stromae: son épouse Coralie partage un tendre cliché pour la fête des pères Bob et short de bain, le petit garçon de Stromae et Coralie Barbier a le sens du style (photos)

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Partager
Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?