Panne de train à Braine-le-Comte: des voyageurs coincés 2 heures en pleine campagne

Panne de train à Braine-le-Comte: des voyageurs coincés 2 heures en pleine campagne

"Nous sommes bloqués dans le train depuis 7h40 et nous ne savons pas quand nous serons dépannés", nous écrivait Luigi vers 9 heures ce mercredi matin sur notre bouton orange Alertez-nous. En démarrant de la gare de La Louvière à 7h15, ce navetteur devait se rendre, comme chaque jour, à son boulot à l’aéroport de Zaventem. Il prend le train faisant la liaison entre Binche et Schaerbeek. Mais une fois arrivé en gare de Braine-le-Comte, les choses se compliquent. "Le train quitte la gare vers 7h40 et après 5 minutes, on arrive en pleine campagne et il reste bloqué, dit-il. On nous explique que c’est un problème de traction de la machine."

Durant près de 2 heures, le train remplit de voyageurs est à l’arrêt, sur les voies. "Il est tombé en panne", nous confirme la porte-parole de la SNCB, Marianne Hiernaux. Mais l’origine de la panne n’est pas encore connue à ce stade. "Le train a finalement été tracté vers la gare de Braine-le-Comte avec une locomotive Diesel venue de Mons. Il va être emmené à l’atelier", précise la porte-parole.

Pour des questions de sécurité, notamment avec le gel sur les voies, les navetteurs n’ont pas pu quitter le train tant qu’il ne se trouvait pas en gare. L’appareil est finalement revenu en gare vers 9h55. "Le train est resté alimenté au niveau électrique, assure Marianne Hiernaux. Il était chauffé et éclairé."

Des mesures supplémentaires pour l’hiver

Même si l’incident n’est peut-être pas nécessairement lié aux conditions climatiques, par temps de froid comme c’est le cas ce mercredi, il arrive que le matériel soit plus capricieux. Des mesures sont ainsi mises en place pour assurer la sécurité des tous. "Il y a toute une série de vérifications qui sont effectuées sur le matériel avant de démarrer. Le matériel est aussi chauffé pour éviter qu’il ne gèle. Les locomotives restent sous tension, des tests sont effectués sur le pantographe, sur les charnières, sur les freins. On contrôle la batterie", détaille la porte-parole de la SNCB.

Notons que les wagons sont également chauffés avant l’arrivée des premiers voyageurs. Du produit antigel est utilisé sur les marchepieds rétractables et sur les charnières des voitures. Pour ce qui est du gel sur les voies, un système de sablière projette du sable entre les roues et les rails pour apporter plus d’adhérence à l’appareil.

Elisa Gabriel

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Partager
Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?