Un adolescent de 16 ans agressé à Charleroi à cause de son homosexualité: "Ils ont dit que les gens comme moi, on les tue"

Un adolescent de 16 ans explique avoir été victime d'une agression homophobe. Les faits se sont passés dimanche. Il nous a contactés et affirme avoir été molesté et insulté à cause de son homosexualité. Le jeune homme a déposé plainte. Il n’est pas gravement blessé mais est très choqué…

C’est en rentrant chez lui, dimanche en fin de journée, que Livio aurait été pris pour cible par plusieurs personnes. Selon lui, ils l’ont frappé et insulté en faisant référence à son homosexualité. 

"Trois personne qui me suivaient, du coup j’ai préféré changer de trottoir. Après, ils m’ont encore suivi. Il y en a un qui a couru derrière moi pour me tirer et me faire tomber. Du coup, je suis tombé et après ils sont tous venus sur moi me frapper, m’insulter, me cracher dessus, etc. Ils ont déchiré mes vêtements et lancé mes chaussures. Ils m’ont insulté de sale zemele, pédé… Puis quand j’étais au sol, ils ont dit que les gens comme moi, on les tue. Plein d’insultes comme ça", explique l’adolescent de 16 ans.

Livio a raconté son histoire sur les réseaux sociaux et a publié plusieurs photos. Cela a provoqué une vague de soutiens. "Aujourd'hui, je me sens un peu mieux. On ne va pas dire que ça va, je suis encore un peu traumatisé par la situation. Je vais aller voir des gens qui vont m’aider. Je fais encore des rêves de l’agression… Mentalement, je ne suis pas bien", confie le jeune homme.

Un plainte a été déposé à la police de Charleroi et une enquête est ouverte. Si les faits sont avérés, le caractère homophobe sera pris en compte par la justice. "Le code pénal considère qu’il s'agit d'une circonstance aggravante pour le délit ou le crime qui est commis. Si on parle de coups et blessures, la peine prévue par le code pénal va jusqu’à cinq ans d’emprisonnement pour la personne qui a commis les faits", explique Pierre-Alexandre Napoli, avocat pénaliste au barreau de Charleroi.

Le jeune homme affirme avoir déjà été, dans le passé, insulté verbalement à cause de son homosexualité. Mais c'est la première fois que l’on s'en prend à lui physiquement…

Benjamin Samyn et Xavier Preyat

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Partager
Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?