Le repas de Noël de Patrick vire au "cauchemar": toute sa famille est contaminée malgré un CST obligatoire

Le repas de Noël de Patrick vire au "cauchemar": toute sa famille est contaminée malgré un CST obligatoire

"Toutes les mesures sanitaires possibles ont été prises et malgré cela nous décomptons déjà 6 personnes infectées." Le repas de Noël de la famille de Patrick laissera un goût amer. Cet habitant d'Overijse (Flandre) nous a contactés via le bouton orange Alertez-nous pour nous raconter ce qu'il qualifie de "cauchemar de Noël". Ce 25 décembre, jour de Noël, Patrick reçoit chez lui. Il a mis les petits plats dans les grands. Au total, onze adultes doivent partager un repas.

Patrick a pris les choses très au sérieux puisque il a exigé à tous les membres de sa famille un CST (Covid Safe Ticket). Sur les 11 invités, neuf sont vaccinés "deux voire trois fois. Ma sœur et ma nièce qui ne sont pas vaccinées ont fait un test antigénique en pharmacie", explique-t-il. Résultat: toutes les deux sont négatives. Pour les 9 vaccinés, autotests obligatoires et même résultat: tout le monde est négatif. La fête peut débuter.

On a suivi à la lettre ce que le gouvernement propose


"On ne s'est pas embrassés, on est restés adultes, on n'a pas fait les cons", raconte encore Patrick. Mieux encore, notre alerteur dit avoir pris soin de mettre en place une aération complète et d'avoir installé deux compteurs de CO2. Vous l'aurez compris, toutes les précautions ont été prises.

Ce n'est que le lendemain, dimanche, que les choses vont prendre une tournure moins joyeuse. Patrick ne se sent pas bien. Fièvre, température et en quelques heures, il est cloué au lit. Peu de doute, et un test viendra rapidement le confirmer : il est positif au Covid-19. Depuis, dans sa famille c'est l'hécatombe. Les résultats des tests se suivent et se ressemblent, tout le monde est positif. "On a suivi à la lettre ce que le gouvernement propose et pourtant…Ça fait peur".

Si la journée de dimanche fut douloureuse pour Patrick, il explique que lundi il se sentait déjà mieux et que ce mardi, cela ne ressemblait plus qu'à un gros rhume. Il est désormais dans l'attente de nouvelles réconfortantes des membres de sa famille. Et pour ce qui est des vacances prévues la semaine prochaine, elles sont d'ores et déjà annulées. 

A SAVOIR

Ce mercredi, de l'autre côté du globe, les autorités sanitaires américaines (FDA) ont justement averti que les tests antigéniques de dépistage du Covid-19, qui ont l'avantage de délivrer un résultat en quelques minutes seulement, sont moins sensibles au variant Omicron qu'aux variants précédents. Cela signifie que ces tests sont davantage susceptibles d'indiquer un résultat négatif malgré une infection -- les fameux faux négatifs -- si une personne est contaminée par Omicron. Les tests antigéniques détectent les antigènes présents à la surface du virus, tandis que les tests PCR recherchent le matériel génétique du virus. Les premiers étaient déjà moins sensibles que les seconds, rappelle la FDA. Et leur sensibilité est désormais affectée en raison des nombreuses mutations du variant Omicron.

Malgré tout, les tests antigéniques, parfois appelés tests rapides, sont largement promus par les experts, car ils peuvent être réalisés de façon régulière chez soi pour un faible coût et ainsi aider à contrôler l'épidémie.

RTL INFO

A lire aussi

Privés de marché de Noël, de jeunes agriculteurs de Chimay organisent une parade de tracteurs pour "apporter un peu de joie" "On ne pourra jamais plus économiser": Franca et Franco désespérés de ne pas pouvoir célébrer leurs 50 ans de mariage à cause des règles sanitaires Daniel dégoûté par son dernier achat sur Wish: la Belgique pourrait-elle bannir la plateforme d'e-commerce comme la France ? "Mettre de la magie dans les yeux des enfants": pour Noël, Benjamin transforme son école de danse en "drive-in" féérique (vidéos) Les étudiants de l'ULB positifs au covid craignent d'être envoyés directement en seconde session: "Hors de question" Trafic de rendez-vous pour les contrôles techniques: "On a dû passer par les réseaux sociaux et payer 50€" Le MediaMarkt de la Médiacité a-t-il voulu arnaquer Alexandre? "Il y a quelque chose de pas net"

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Partager
Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?