"C'est inspiré par certains films hollywoodiens": le problème des rodéos urbains se multiplient

Dans plusieurs communes du Brabant wallon, comme Nivelles ou Waterloo, des rodéos urbains inquiètent les autorités. Des rassemblements de voitures, avec des nuisances sonores, qui commencent à exaspérer les riverains. Un phénomène contre lequel la police semble avoir du mal à intervenir.

Waterloo, le 18 juin dernier. Les pneus crissent sur le parking du magasin Carrefour. Des conducteurs sont à la recherche de vitesse. Les moteurs rugissent. Valérie, une voisine, dénonce ces nuisances : "Ils se rassemblent tous les vendredis soir, voire les samedis soir."

Grab_20220622_205925_599

Dans les allées du parking, on retrouve des traces de pneus.

Grab_20220622_210036_599

Ces concentrations réunissent parfois des dizaines de voitures. "Ils font des courses et des dérapages mais de très près des commerces. Ils jouent de leur frein à main, ils éclatent leurs pneus, musique à fond. Ils font des soirées même. Ça a commencé durant le Covid quand les soirées étaient interdites. Ils venaient régulièrement. Ils se rassemblaient toutes les semaines. C'était une course-poursuite avec la police."

Les voitures vont même jusqu'à s'élancer à vive allure sur la voie publique. Des scènes qui se répètent depuis des mois selon des riverains. Florence Reuter, bourgmestre de Waterloo, fait savoir: "J'ai déjà demandé à la police de systématiquement patrouiller en amont. Il est plus facile de dissuader les participants à ce genre de rassemblement de venir plutôt que d'agir une fois qu'ils sont tous là. A ce moment-là, ça devient plus musclé."

D'autres entités ont déjà connu pareilles concentrations de véhicules, comme à Namur.

Grab_20220622_210148_599

A Nivelles également, le phénomène est récent en revanche. L'hiver dernier, des centaines de voitures se sont réunies sur des parkings à plusieurs reprises. Aujourd'hui, les rassemblements se poursuivent. Pascal Neyman, chef de corps de la zone de police Nivelles-Genappe: "Nous avons constaté ces dernières semaines une recrudescence de ce type de petits rassemblements. Ce ne sont pas les gros rassemblements de l'hiver. C'est vraiment une mode qui se met en place un peu partout. Je pense que c'est inspiré par certains films hollywoodiens à grand succès ."

Pas évident d'intervenir explique la police. Avec des rassemblements qui s'organisent sur les réseaux sociaux et des infractions difficiles à constater. En cas de nuisances, la police invite les riverains à la contacter au plus vite.

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Partager
Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?