Frappes près d'une centrale et "terrorisme nucléaire": l'Ukraine et la Russie s'accusent mutuellement

Frappes près d'une centrale et "terrorisme nucléaire": l'Ukraine et la Russie s'accusent mutuellement

Plus d'infos sur Guerre en Ukraine

La Russie a rejeté vendredi sa responsabilité dans les frappes près d'un réacteur nucléaire de Zaporijjia, en Ukraine, en accusant à son tour le régime du président ukrainien Volodymyr Zelensky de "terrorisme nucléaire".

"Des formations armées ukrainiennes ont effectué trois frappes d'artillerie contre le territoire de la centrale nucléaire de Zaporijjia et de la ville d'Energodar", a affirmé l'armée russe dans un communiqué, en appelant "les organisations internationales à condamner les actions criminelles du régime de Zelensky qui effectue des actes de terrorisme nucléaire".

De son côté, l'Ukraine a accusé vendredi les Russes d'avoir effectué des frappes près d'un réacteur nucléaire de cette centrale, prise par les forces russes en mars, peu après le début le 24 février de l'offensive de Moscou chez son voisin ukrainien. Selon la société d'Etat ukrainienne Energoatom, qui gère les centrales nucléaires du pays, une ligne de haute tension a été endommagée dans cette attaque, déclenchant l'arrêt d'un des réacteurs de la centrale, la plus grande de l'Europe.

Pour sa part, l'armée russe a affirmé que des "obus ukrainiens" ont endommagé un tuyau d'hydrogène à la centrale, en provoquant un incendie d'hydrogène qui a été rapidement maîtrisé. "Par un heureux hasard, les obus ukrainiens n'ont pas visé (...) une centrale d'oxygène située à proximité, en permettant d'éviter qu'un plus grand incendie ne se déclare et qu'un accident radioactif ne se produise", assure le communiqué russe. Les frappes ukrainiennes ont également provoqué une panne d'électricité et perturbé l'approvisionnement en eau à Energodar, selon la même source.

Belga

A lire aussi

Pékin freine sa coopération avec Washington, qui dénonce une décision "irresponsable" Israël frappe la bande de Gaza: une fillette et plusieurs autres civils tués Rebond surprise de l'emploi aux États-Unis, au meilleur de sa forme en 50 ans Nouvel accroc dans la lutte climatique avec le gel de la coopération sino-américaine Centrale nucléaire bombardée en Ukraine: le Kremlin évoque de potentielles "conséquences catastrophiques"

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL info

Partager
Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?