Luis Enrique juge la reprise du foot allemand: "C'est plus triste que de danser avec sa soeur"

Luis Enrique juge la reprise du foot allemand: "C'est plus triste que de danser avec sa soeur"

Le huis clos, "plus triste que de danser avec ta propre soeur", a commenté le sélectionneur de l'équipe d'Espagne Luis Enrique lors de son passage dans une émission espagnole en ligne, mercredi.

"(Jouer sans public), c'est plus triste que de danser avec ta propre soeur. Ce n'est pas beau. J'ai regardé le foot allemand, et c'est lamentable. On entend les insultes, on perd l'intimité des bons moments... ", a déclaré Luis Enrique ce mercredi soir lors de son passage dans l'émission espagnole Colgados del aro ("les Perchés du panier", en espagnol), diffusée sur YouTube.

"Mais il faut aussi comprendre que c'est un business qui génère beaucoup d'argent, et que, même si le spectacle est loin d'être à la hauteur de quand il est proposé avec des gens (dans les tribunes), il peut aider à surpasser le confinement. Recommencer à voir du football ou du basket, c'est intéressant", a toutefois tenu à rappeler le sélectionneur espagnol, revenu à son poste en novembre 2019 à la place de l'actuel technicien de Monaco, Roberto Moreno.

"(En tant que joueur), j'aurais aimé revenir jouer le plus vite possible. Je n'ai aucune crainte. J'ai eu un peu peur pour les gens âgés que j'apprécie et qui peuvent souffrir de cette maladie. Mais au niveau personnel, j'ai zéro peur", a assuré le technicien.

Le sélectionneur a confié que, pour lui, le confinement est passé vite: "Avant le confinement, j'ai eu un zona pendant deux semaines, et je suis resté affaibli. Maintenant, je me sens bien. J'ai eu quelques gênes physiques à cause de l'inactivité, mais heureusement, je peux aller au jardin et j'ai un home trainer. Je me suis créé des routines, et les jours ont passé vite. J'apprends l'anglais et je regarde des matches de la sélection pour tirer des conclusions", a glissé le technicien.

Concernant l'Euro de football déplacé à l'été 2021, Luis Enrique a soufflé que "tout est en suspend" : "L'incertitude nous pénalise tous, elle fait peur. On avance au jour le jour. On attend que toutes les activités reprennent, le football, parce que l'on fait ce qui nous plaît le plus, et ensuite on recommencera avec des matches amicaux. En théorie, la sélection devrait jouer des matches amicaux en septembre, comme toujours (des matches de Ligue des Nations contre l'Allemagne et l'Ukraine, en réalité). Mais l'essentiel est ailleurs maintenant, donc patience".

AFP

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL sport

Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?