DP World Tour - Thomas Pieters se hisse à la troisième place de l'Open de France

DP World Tour - Thomas Pieters se hisse à la troisième place de l'Open de France

(Belga) Avec un troisième tour en 66 coups, Thomas Pieters est passé samedi de la septième à la troisième place de l'Open de France (DP World Tour/3 millions), qui se déroule au Golf National de Guyancourt, en France, près de Paris.

À l'image de son premier tour, l'Anversois de 30 ans a réalisé un sans-faute où il a notamment réalisé cinq birdies. Pieters, 33e au classement mondial, compte deux coups de plus à 18 trous à jouer que Rasmus Højgaard. Le Danois garde la tête, mais a vu son avance se réduire à un coup sur le Sud-Africain George Coetzoo. Højgaard, qui comptait encore six coups d'avance sur le Français Paul Barjon avant le début du troisième tour, s'est effondré au deuxième trou avec un par-3 de 192 mètres. Le triple vainqueur de l'European Tour a frappé la balle dans l'eau à trois reprises, ce qui a entraîné un bogey en cinq coups. Après un nouveau bogey sur le troisième trou, le Danois s'est repris avec cinq autres birdies contre lesquels il a également dû inscrire deux bogeys sur sa carte. Avec un tour de 74 coups et un score total de 12 sous le par, son avance a pratiquement fondu. Nicolas Colsaerts, qui avait pu se qualifier pour la phase finale après un solide deuxième tour, a dû se contenter d'un tour de 72 coups. Le Bruxellois semblait initialement se diriger vers un troisième tour de 69 coups. Cependant, sur le dix-huitième et dernier trou, il a vu la balle disparaître dans l'eau à deux reprises, ce qui lui a coûté un triple bogey. Le tenant en titre a dû perdre 15 places et a terminé à la 49e place pour cette troisième journée. (Belga)

Agence Belga

Reactions

Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher les commentaires.

En ce moment sur RTL sport

Partager
Alertez nous

Ce site optimisé pour un affichage sur mobile

Pour un affichage optimal, nous vous recommandons d'accéder à la version PC. Quelle version désirez vous?